Peut-être l’ignorez-vous mais le Docteur Bach était une personne d’une sensibilité et d’une réceptivité extraordinaires.

En effet, il percevait les messages des Fleurs.Docteur Bach - Véronique Massard

Non, il n’était pas fou.

Il avait tout simplement conservé des qualités et aptitudes ancestrales et les avait développées pour en faire des outils de recherche hors pair.

C’est se mettant à l’écoute des fleurs et des arbres qu’il a pu découvrir les 38 remèdes et la façon de les obtenir (soit par solarisation soit par ébullition).

On raconte qu’à une époque de sa vie il est arrivé que, quelques jours avant de découvrir un remède, son corps et son esprit se mettaient dans l’état de besoin de la plante ! Il semble aussi qu’il suffisait qu’il dépose un pétale d’une des Fleurs sur sa peau pour en ressentir aussitôt les bienfaits !

Et la signature des Fleurs là dedans…

C’est pourtant simple. Chaque Fleur porte en elle le problème et la solution.

Je vois les points d’interrogation dans vos yeux.

Si vous prenez bien le temps d’observer chaque fleur ou arbre, vous remarquerez que chacun(e) porte en lui ou en elle un double message. Celui du déséquilibre et celui de la solution apportée.

Il en va ainsi pour les 38 Fleurs. Et c’est pour moi une source inépuisable de découverte et d’émerveillement…

Un peu de patience, dans un prochain article, je reviendrai plus en détails sur le sujet.

Mais, à titre de mise en bouche, prenez Oak (le Chêne). Observez un très vieux chêne, tout creux mais qui continue à produire des glands à profusion. Et de plus, comme dans la fable, il rompt mais ne plie pas.

Pour le Dr Bach, le chêne est pour «ceux qui luttent et livrent une rude bataille afin de rétablir leur santé ou leurs affaires. Ils ne cessent d’essayer une chose après l’autre, bien que leur cas puisse paraître sans espoir. Ils continueront de se battre. Ils sont mécontents d’eux-mêmes si la maladie les empêche de faire ce qu’ils doivent ou d’aider les autres. Ce sont des gens courageux, qui ont à faire face à de grande difficulté, sans perdre espoir ni renoncer à l’effort.»

Source : La Guérison par les Fleurs – Dr Edward Bach

%d blogueurs aiment cette page :